Une situation périlleuse (IX): Idées de crise

Alors que le crise s’étend à l’Europe, que le Premier ministre vient d’engager un plan permettant de remplir l’objectif de 4,6% de déficit en 2012, il convenait pour nous de consacrer une série d’articles à la situation périlleuse que nous vivons. En effet, dans la frénésie d’informations que nous avons vécu cet été entre la crise de l’euro, la dégradation de la note étatsunienne, les violences au Royaume-Uni, les révolutions arabes et la guerre de Lybie, il nous paraissait indispensable de faire un point sur une situation périlleuse.

Notre série sera composée de neuf articles, neuf comme le dernier chiffre, la fin idéale de toute série. Un article sera publié chaque jour sur le blog. Voici notre dernier article:

Idées de crise

Alors que nous ne parlons que de crise et de son éventuelle résolution, il convenait pour cet ultime article de notre série, de s’interroger sur ce que pouvait être une crise.

*

*                *

Le renouveau de la crise

La crise, notamment en Asie, est perçue comme la chance d’un renouveau. C’est d’ailleurs également ainsi que l’Europe la vit où de chaque crises naissent les avancées arrachées sans jamais de projets d’ensemble.
La crise, c’est l’occasion toujours de se poser, car après la peur panique de la crise elle-même, le temps de la réflexion se doit de venir, temps qui  va faire émerger de nouvelles solutions, et de nouvelles perspectives propres à engager une société dans la voie d’un renouvèlement tant intellectuel que moral, économique et politique.

Vue de la sorte, la crise apparaît tant comme une chance que comme une menace, une chance car elle peut être le tremplin vers un monde nouveau, mais une menace car nul ne sait si ce monde sera meilleur, mais chacun peut espérer que ce monde entre un jour lui-même en crise.

*

La crise pour un retour aux fondamentaux

La crise, et c’est là la pensée européenne en général, peut également est la source d’un retour aux fondamentaux.

C’est ainsi que M. Sarkozy envisageait les choses par une refondation du capitalisme, certes tombée dans l’oubli, mais sur le fond, cela revenait à proroger la capitalisme en procédant à l’ablation des membres pourris cause de la crise.

Il en va de même en politique, où les fondamentaux devraient être rebattus, quels régimes, quels idéaux, quels principes, sont aux fondements de nos sociétés, quelles valeurs, quelles idées, quels buts fixent la cohésion de notre Nation.

La crise, est alors un retour à soi, et non pas un repli sur soi, on retrouve son être fondamental, débarrasser de ses excroissances dispendieuses et inutiles.

*

Vie et crise(s)

Enfin, la crise est une notion même qui traverse toute vie, toute existence, une vie sans crise serait une fleuve bien tranquille et lassant, duquel nous ne tirions aucune expérience de la vie.

La crise sur laquelle nous paniquons et débattons à longueur de journées, n’est qu’une crise, il faut la relativiser, ce n’est qu’une crise parmi tant d’autres passées et à venir, celle-ci est économique, d’autres furent politique, ou encore militaire. Mais de chaque crise nous sommes sortis raffermis dans la conviction que de toute crise naît une expérience et que malgré tous les rapprochements et toutes les similitudes, chaque crise est unique. Comme chaque étape de notre vie contribue à forger ce que nous sommes et semer ce que nous deviendrons.

*               *

*

Afin de conclure, cette série d’articles, je tenais à relativiser la crise, car des crises nous ne connaissons tous dans nos existences, ces moments difficiles où parfois nous nous sentons fort seuls jusqu’à l’instant où se ranime la flamme de la vie en nous, et où une main généreuse vient souffler sur celle-ci afin de révéler le meilleur de nous-même.


N’hésitez pas à relire les articles de notre série annoncée dès le 31 août 2011:

Une situation périlleuse

I)

Le modèle allemand

II)

La fin d’un règne

III)

Rêves et illusions d’un monde à venir

IV)

Crise et après-crise, crise d’idées

V)

Entre rigueur et relance

VI)

Europe et idée d’Europe

VII)

Croire et espérer

VIII)

L’avenir: éducation et culture

IX)

Idées de crise

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s