L’envol d’Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi

Le 21 décembre 1988, le Boeing 747 de la Pan Am reliant New-York à Londres explose en vol au dessus de la localité de Lockerbie en Ecosse. La Lybie montrée du doigt comme étant l’instigatrice de cet attentat livre deux Libyens accusés: Al Amin Khalifa Fhimah et Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi, si le premier est acquitté le second est condamné à la prison à vie avec une peine de sûreté de 27 ans. Cependant depuis vendredi il a été libéré pour raison médicales, il serait atteint d’un cancer de la prostate en phase terminale.

 

Si aujourd’hui un des fils de Mouammar Kadhafi affirme que cette libération a aussi pour but de dégelé les relations entre Tripoli et Londres, notamment pour la fourniture de pétrole Libyen au Royaume-Uni. Quoiqu’il en soit, malgré toutes ses rumeurs fondées ou non, ce qui m’a le plus interpellé dans cette affaire c’est la réaction des Etats-Unis, si les familles étatsuniennes s’indignent que l’on fasse preuve de compassion envers quelqu’un qui n’a jamais exprimé de remords, les familles écossaises, elles, doutent toujours de sa culpabilité. Le Président étatsunien, Barack Obama, quant à lui avait appelé les autorités écossaises à ne pas les libérer et s’est indigné de l’accueil fait à Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi à son arrivée à Tripoli.

 

Ce qui me choque dans les réactions étatsuniennes au-delà qu’un chef d’Etat, étranger qui plus est, tente d’interférer dans le déroulement de la Justice, c’est que l’on argue du fait qu’Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi n’ait fait preuve lui d’aucune repentance pour l’empêcher de rejoindre sa famille en Libye.  De mon point de vue se montrer aussi cruel envers les criminels que les criminels envers leurs victimes est d’une incroyable bassesse et réduction d’esprit, au contraire montrons-nous juste et magnanime. Si nous devions nous abaisser au niveau des criminels quelle image donnerait-on des démocraties, sensées être plus morale que tout autres régimes à ce jour?

 

Il fallait donc libérer Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi, et le Cour écossaise a fait son devoir en ne se laissant point influencer par le Président étatsunien, qui comme ses prédécesseurs a parfois tendance à s’arroger une quasi-présidence du monde. Néanmoins, l’accueil triomphal réservé à Al Megrahi à Tripoli demeure choquant et disproportionné.

Publicités

Une réflexion sur “L’envol d’Abdelbaset Ali Mohmed Al Megrahi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s