BNP ou les bonus de la crise

Alors qu’aux Etats-Unis, avec un ralentissement même une légère baisse du chômage, qu’en Allemagne, les exportations repartent quasi-exponentiellement, qu’en France le chômage a relativement décru, la banque BNP-Paribas, devenu une des principales banques mondiales avec le rachat de Fortis a annoncé avoir provisionné (et non versé) 1 milliard d’euros de bonus pour ses traders.
DESSIN: M. VIDBERG (blog)
L’opinion s’offusque crie au scandale, dénonce, s’exaspère, les représentantes des banques françaises sont convoqués à Matignon et disent “avoir retenu les leçons de la crise.[…]Rien ne sera plus jamais comme avant”, bref font part de leur bonnes intentions. Néanmoins, 1 milliard de bénéfice est-ce scandaleux? Pour la 5ème Banque Mondiale en 2008, rien d’extraordinaire notamment vis-à-vis de Goldman Sachs, mais elle n’est qu’une banque d’investissement. Cela étant à quoi bon récompenser des traders dont l’amoralité a conduit à la crise? A quoi bon ne pas enfin réformer la finance que les dirigeants ont tant décrié entre septembre 2008 et le G20 de Londres?
 
Déjà, il est clair qu’une décision de limiter les bonus voire de les supprimer, rendrait les banques françaises moins attractives pour les traders qui iraient voir ailleurs, d’autant que ces bonus constituent du pouvoir d’achat supplémentaire pour eux (bien que leur propension marginale à consommer ne justifie pas de les favoriser dans le partage des bénéfices). Bien au-delà de la question des bonus, la grande question qui sous-tend cette affaire, est celle du pouvoir politique face au pouvoir économique des firmes transnationales, il y a à s’inquiéter d’une domination par l’économique du politique qui a la légitimité du peuple. Cette question demeure sans réponse malgré le volontarisme politique à la mode lors de la dernière Présidentielle (autant N. Sarkozy que S. Royal d’ailleurs).
 
Néanmoins ne convient-il pas de se féliciter qu’une grande entreprise française fasse des bénéfices, une banque, qui déjà majeure avant la crise a su en tirer bénéfice (avec notamment l’acquisition de Fortis), comme toutes les crises auparavant, des entreprises en sortiront grandies et d’autant plus  puissantes et d’autres seront anéanties. Telle est la dure loi du capitalisme, qui sanctionne les entreprises dépassées, et c’est là qu’en théorie l’Etat devrait intervenir pour accompagner les reclassement nécessaire, c’en est fini du doux rêve d’avoir une industrie textile et sidérurgique compétitive face au mastodonte chinois, à part l’élévation en gamme, il n’y a d’autres solutions que l’adaptation, c’est malheureux, mais la France ne s’y est pas préparée, et ne s’y prépare préférant s’attacher à des industries mourantes ayant marqué son imaginaire. L’avenir peut se préparer avec les anciennes entreprises mais au prix de changement radicaux et difficiles et à ce niveau la France n’est pas prête ni à l’accompagner ni à l’encourager.
 
Pour finir, voici une vidéo de BNP-Paribas, mettant en perspective la qualité d’une entreprise française, on peut s’en offusquer et demander que l’Etat réglemente (ce qu’il doit faire), mais on doit aussi s’en féliciter de voir que la France n’est pas un pays où rien n’est possible non plus.
Publicités

2 réflexions sur “BNP ou les bonus de la crise

  1. Bonjour Tom ;)

    Je suis vraiment épatée par ton blog !  » Ton évolution depuis ces quatre dernières années, derrière la toile, a été d’une ascenssion toujours constante et fidèle à toi-même. Alors au travers de ce commentaire et prenant comme excuse ce nouveau modèle de communication à l’échelle humaine que tu irrige ici, je te félicite d’être… !

    Bravo et continue ; quelques fautes ici et là (je suis mal placée…), mais dans un ensemble tellement grand que ce n’est rien… Encore Bravo et je pense que tu as là un excellent compromis avec ce blog ! Bien mieux finalement qu’un forum…
    Mais attention ne nomme personne dans tes articles !

    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s